COTS P. *

COTS Pierre (1932-2017)

Membre du parti communiste algérien (PCA). Issu d’une famille modeste de Bab el Oued, Pierre Cots fut arrêté le 27 mars 1957, torturé et séquestré par le 1er REP (Régiment étranger de parachutistes) à la villa Sésini. Incarcéré à la prison Barberousse le 24 ou 25 avril 1957. Transféré le 3 décembre 1957 à la centrale pénitentiaire de Maison- Carrée. Procès : début décembre 1958. Internement durant un mois en décembre 1958 au camp de Béni Messous, puis, de janvier 1959 à fin avril 1960, au camp de Lodi (Medea). Fin avril 1960 : expulsion du territoire algérien avec interdiction d’y revenir.
Retour à Alger à l’indépendance du pays.Cité parmi les détenus torturés à la villa Sésini dans L’affaire des enseignants d’Alger, Paris, 1958.

Pierre Cots a publié D’un Européen de Bab El Oued. Le temps des ruptures, L’Harmattan, dont voici la présentation en pdf : DP-Dun-Européen-1, et dont on peut lire un long extrait publié par Alger Républicain en janvier 2017.

Son fils, Pablo Cots nous a envoyé sa photo, prise dans les années 1970 :

Principales sources utilisées :

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.

Apportez votre témoignage

Nous attirons l’attention des lecteurs sur le fait que ce site concerne les personnes victimes de la grande répression d’Alger durant l’année 1957. Le même travail est nécessaire pour l’ensemble de la guerre d’indépendance algérienne et pour l’ensemble du territoire algérien, mais nous ne pourrons publier les commentaires ou les messages qui ne concerneraient pas la région d’Alger et l’année 1957.
Merci de préciser les sources sur lesquelles vous vous basez.
Si vous souhaitez y joindre des documents utiliser le formulaire de cette autre page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *