FORGET

FORGET Nelly

25 ans. Assistante sociale. Fonctionnaire de l’Education Nationale. Directrice-adjointe d’un des Centres Sociaux créés par Germaine Tillion pour venir en aide aux bidonvillois, celui de Maison Carrée. Enlevée dans la nuit du 27 au 28 février 1957 par le lieutenant Brothier et ses hommes du 1er REP. Ce dernier informe la préfecture de son internement au camp de Beni Messous, pour « hébergement de HLL[Hors-la-loi]. Complicité d’association de malfaiteurs ».  Elle est en réalité détenue et torturée à la villa Sésini, où elle est témoin de deux morts sous la torture et de la torture d’une dizaine d’autres détenues,  jusqu’au 5 mars, date à laquelle Teitgen, informé par un tiers de sa détention, prononce officiellement son assignation à résidence.Elle est alors placée par les militaires en « convalescence », toujours au secret, à la villa Mireille, avec d’autres femmes torturées, en vue de sa présentation à un juge. Elle sera purement et simplement acquittée en juillet 1957 par un tribunal militaire.(Archives Nationales, fonds Georgette Elgey, 561AP/41, « Archives confiées par Paul Teitgen » ; son témoignage au procès de Jérôme Lindon en 1961, Provocation à la désobéissance civile, Paris, Minuit, 2012, réed., p. 44-47 ; Entretien de Fabrice Riceputi avec Nelly Forget, 15 octobre 2016).

Principales sources utilisées :

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.

Apportez votre témoignage

Nous attirons l’attention des lecteurs sur le fait que ce site concerne les personnes victimes de la grande répression d’Alger durant l’année 1957. Le même travail est nécessaire pour l’ensemble de la guerre d’indépendance algérienne et pour l’ensemble du territoire algérien, mais nous ne pourrons publier les commentaires ou les messages qui ne concerneraient pas la région d’Alger et l’année 1957.
Merci de préciser les sources sur lesquelles vous vous basez.
Si vous souhaitez y joindre des documents utiliser le formulaire de cette autre page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *