HACHEMI H. dit Sid Hocine *

HACHEMI Hamoud dit Sid Hocine

Signalé à la préfecture d’Alger sur une liste par M° Préa : boulanger à Beau Fraisier, 32 ans _ enlevé le 22 février 1957 par les paras – aucune nouvelle (archives Teitgen)

Témoignage de Nourredine Skander dans El Moudjahid, n° 55, 16 novembre 1959 :

« On me conduisit dans une cellule [ du PC du colonel Bigeard] où je trouvai le cadavre d’un patriote devenu méconnaissable tellement  il avait été torturé. Je sus par la suite qu’il s’agissait de Hachemi Hammoud, valeureux militant d’Alger ».

Cité dans Hafid Keramane, La pacification, livre noir de six années de guerre en Algérie, Lausanne, La Cité, 1960, p. 90.

Abréviations des principales sources utilisées :/p>

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.

Archives Teitgen : Archives confiées par Paul Teitgen à Georgette Elgey, Archives Nationales, 561AP/41.

SHD : divers fonds du Service Historique des Armées, GR 1 H

CS : archives des deux commissions de Sauvegarde des droits et libertés individuels (1957-1962), Archives Nationales, F/60/3124-F/60/3231.

Presse algérienne (1962-1963) : documents fournis par Malika Rahal.