JUGLARET dit Mohamed Cherif

Reçu le 1er novembre 2019:
"Pierre, Jean, Louis JUGLARET, né le 28 décembre 1904 à Paris (3ème arrt), parti pour l’Algérie aux environs de 1920-22, converti à l’Islam, marié à une algérienne, père avec elle d’une petite fille, veuf, époux en secondes noces de Fatma HALOUI, devenu après la seconde guerre mondiale écrivain public, à Alger, dans le secteur Casbah – Bab-el-Oued. D’après deux lettres de sa femme envoyées à la famille de métropole, disparu en août 1957. Une attestation émanant de la mairie d’Alger, datée du 23 mars 1964 et signée par quatre personnes, dit que « Juglaret Pierre, Jean, Louis, dit Mohamed Cherif, est décédé en 1957 à Alger, rue Camille Douls ». Une rue d’Alger, l’ancienne rue de Dijon, porte son nom : « Rue Mohamed Cherif Juglaret » ; j’ai pu, en mai 2019, photographier la plaque, dans le quartier de Bab-el-Oued." 			François-Xavier Ricard


Abréviations des principales sources utilisées :/p>

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.

Archives Teitgen : Archives confiées par Paul Teitgen à Georgette Elgey, Archives Nationales, 561AP/41.

SHD : divers fonds du Service Historique des Armées, GR 1 H

CS : archives des deux commissions de Sauvegarde des droits et libertés individuels (1957-1962), Archives Nationales, F/60/3124-F/60/3231.

Presse algérienne (1962-1963) : documents fournis par Malika Rahal.

Lettres