MEROUANE M. *

MEROUANE Mustapha

18 ans, 33, rue N’Fissa (Casbah). Torturé dans la nuit du 2 au 3 février 1957 par le lieutenant Jean-Marie Le Pen et ses hommes du 1er REP, à son domicile et dans une maison voisine, puis à Fort-L’Empereur, où son père Mohamed est torturé et est exécuté. Interné après 36 jours au camp de Beni Messous, puis à celui de Paul-Cazelles. Arrêtés plus tard, ses deux frères, Ali et Boualem, ont disparu.

Témoignage recueilli et recoupé par Florence Beaugé, Algérie, une guerre sans gloire, Paris, 2005, p. 205-206.

Principales sources utilisées :

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.