TEBESSI L.*

TEBESSI Larbi

Né en 1891 à Astah, de son vrai nom Larbi Ferahti. Président de l’Association des Oulèmas, qu’il rallie à la lutte armée conduite par le FLN en 1956.

« Il fut enlevé de son domicile à Alger, le 4 avril 1957, par des civils déguisés en parachutistes. Les militaires nièrent toujours avoir arrêté et détenu Larbi Tébessi. On n’eut plus jamais de nouvelles de lui. Après l’échec du putsch d’avril 1961, le bruit courut à Alger que des prisons clandestines avaient été découvertes et que parmi les morts-vivants qui y croupissaient se trouvait Larbi Tébessi. Cela ne fut jamais confirmé. »

Patrick Kessel et Giovanni Pirelli, Le peuple algérien et la guerre, lettres et témoignages 1954-1962, Maspero, coll. Cahiers Libres n° 41-42-43 et Einaudi Paris et Turin, 1962, p. 339, n. 7.

Principales sources utilisées :

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.