BELKHODJA J. *

 

Jeanine-Nadjia Belkhodja

(1928-2013) « Membre du Parti communiste algérien, elle a participé aux négociations entre le PCA et le FLN en 1956 et a rejoint le FLN. Le 14 mars 1957, elle a été arrêtée à Alger par les Bérets verts et transférée à la villa Susini où elle a subi tous les sévices avant d’être transférée à la prison de Serkadji. (…) la seule charge retenue contre elle était l’envoi de médicaments et de tracts au maquis, via les frères Tamzali, dans des fûts d’huile. Elle est alors condamnée à 5 ans de prison avec sursis. Le 23 juin 1957, grâce à sa famille et à ses avocats, elle réussira à se réfugier en France et a rejoindre le FLN en Tunisie. »( https://www.liberte-algerie.com/actualite/lhommage-a-la-moudjahida-jeanine-nadjia-belkhodja-196749 )

Principales sources utilisées :

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.