BENDRIS M. *

BENDRIS Mohamed

Né le 19/01/1919. Peintre en bâtiment. Hussein Dey. 5 enfants. Enlevé le 24 mars 1957 par les paras et la DST, conduit au Génie, puis à El Biar. Le général Massu affirme qu’il a été relâché le 24 avril. Toujours recherché en août 1959. (CV)

Disparu. Voir la lettre adressée au ministre Robert Lacoste, probablement de la plume d’un écrivain public, par son épouse, et le commentaire ci-dessous.

Principales sources utilisées :

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.

3 commentaires

  1. BENDRIS Lyes Répondre

    Bonjour
    Je suis son petit fils et j’écris ce message de la part de son fils
    On aimerait bien avoir des détails sur la disparition de mon grand père Mohamed BENDRIS
    merci de nous communiquer des informations si vous en avez

    • HistoireColoniale

      Merci pour cette identification. Pour l’heure, nous n’avons malheureusement pas d’information supplémentaire. Si vous le souhaitez, nous pouvons publier sa photo et autres documents permettant de mieux faire connaître son sort.

  2. adel BENDRIS Répondre

    je suis uneBENDRIS , mon pere s »apelle MOHAMED de setif il est le cousin de si MHAMED BENDRIS d’alger qui est lui aussi originaire de setif ( commune guedjel )…. tous le temps il nous parlait de si Mhamed BENDRIS disparu a pendant les annees 50 au cours de la revolution nationale…rabi yeham mon pere MOHAMED et sle martyr Mhamed ….je sss venu a alger en 1990 … et jai entendu de mes propre oreille les histoires de 3ami AHMED BENDRIS le frere du martyr inchaallah MOHAMED rabi yerhamhom tous

    Adel BENDRIS de setif

Apportez votre témoignage

Nous attirons l’attention des lecteurs sur le fait que ce site concerne les personnes victimes de la grande répression d’Alger durant l’année 1957. Le même travail est nécessaire pour l’ensemble de la guerre d’indépendance algérienne et pour l’ensemble du territoire algérien, mais nous ne pourrons publier les commentaires ou les messages qui ne concerneraient pas la région d’Alger et l’année 1957.
Merci de préciser les sources sur lesquelles vous vous basez.
Si vous souhaitez y joindre des documents utiliser le formulaire de cette autre page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *