YAHIAOUI A.

YAHIAOUI Abdenour

Né le 02/07/1938. Kouba. Enlevé par le 1er REP, dont le lieutenant Jean-Marie Le Pen, le 8 mars 1957. Détenu villa Les Roses, 74, bd Galliéni jusqu’au 31 mars 1957. A porté plainte pour tortures contre le lieutenant Jean-Marie Le Pen, par ailleurs député du Vème arrondissement de Paris, l’accusant de l’avoir frappé à coups de nerf de bœuf, de l’avoir torturé à l’électricité et par ingestion d’eau, puis de l’avoir mis « au tombeau » durant cinq jours dans un trou fermé de barbelés dans le jardin de la villa Les Roses. Aucune suite judiciaire.

Source : Rapport du commissaire Gilles du 1er avril 1957 au préfet Igame d’Alger, reproduit dans Vérité-Liberté, n° 20, juin-juillet 1962. Document communiqué à Pierre Vidal-Naquet par Paul Teitgen ( voir le film de René Vautier, « A propos de l’Autre détail » (1988))

Principales sources utilisées :

SLNA : « Fiches de renseignement » du Service des Liaisons Nord-Africaines : « Personnes arrêtées, demandes de recherche transmises au commandement militaire », ANOM, 91/ 4 I 62.

Liste SLNA : mention sur une liste de rappels adressée à l’armée par le SLNA en octobre 1957, la fiche de renseignement correspondant n’étant pas archivée). ANOM, 91/ 4 I 62

CV : Jacques Vergès, Michel Zavrian, Maurice Courrégé, Les disparus, le cahier vert, Lausanne, La Cité, 1959.

1 Commentaire

  1. HistoireColoniale Répondre

    A porté plainte pour tortures contre le lieutenant Jean-Marie Le Pen, par ailleurs député du Vème arrondissement de Paris, l’accusant de l’avoir frappé à coups de nerf de bœuf, de l’avoir torturé à l’électricité et par ingestion d’eau, puis de l’avoir mis « au tombeau » durant cinq jours dans un trou fermé de barbelés dans le jardin de la villa Les Roses. Aucune suite judiciaire.

    Source : Rapport du commissaire Gilles du 1er avril 1957 au préfet Igame d’Alger, reproduit dans Vérité-Liberté, n° 20, juin-juillet 1962.

Apportez votre témoignage

Nous attirons l’attention des lecteurs sur le fait que ce site concerne les personnes victimes de la grande répression d’Alger durant l’année 1957. Le même travail est nécessaire pour l’ensemble de la guerre d’indépendance algérienne et pour l’ensemble du territoire algérien, mais nous ne pourrons publier les commentaires ou les messages qui ne concerneraient pas la région d’Alger et l’année 1957.
Merci de préciser les sources sur lesquelles vous vous basez.
Si vous souhaitez y joindre des documents utiliser le formulaire de cette autre page

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *